Histoire



1920

La date du coup d’envoi. Léon et Raymond Ducrey, Victor Cornut, Robert Strahm, Théodule Imhoff, Albert Archetti et Georges Défago fondent le FC Vouvry. Léon Ducrey en devient le premier président, il a 18 ans ! 
Venez nombreux.

1922

Première participation au championnat valaisan.

1924

Edouard Pot est élut président. Son règne sera cependant très éphémère puisqu’il ne restera en poste que l’espace d’une saison.

1925

Victor Cornut, un pionnier de la première heure, entame une longue carrière de président qui ne sera interrompue que par la dissolution de la société, pour cause de mésentente, en 1929.

1933

Les querelles sont oubliées, la passion du football trop dévorante…
Tel Phénix, l’oiseau mythique, le FC Vouvry renaît de ses cendres et, cette fois, ce sera le bon départ !
Victor Cornut accepte à nouveau le fardeau de la présidence, la tâche la plus urgente consiste en l’aménagement d’un nouveau terrain de jeu. Avec le soutien des autorités communales de l’époque, le problème est résolu en un temps record. En effet, en octobre 1933 déjà, le verger communal « devant la Tour » que l’on a transformé en place de jeu, accueille les fervents du ballon rond !
Il en aura coûté à la société la constitution d’un emprunt de Fr. 1'500.- et. pour chaque membre, la fourniture gratuite de dix heures de travail.

1942

Victor Cornut passe la main et remet le flambeau de la présidence à un tout jeune homme de 18 ans, Robert Arlettaz. Une page importante, celle de l’époque des pionniers, des défricheurs, se tourne.
Le monde est encore ravagé par une guerre atroce, mais bientôt le souffle de la vie et de la paix sera là. La jeunesse, à l’image du nouveau président, est prête à redonner vie et force à un monde nouveau.

1944

Pour la première fois de son histoire, le FC accède à la troisième ligue, après un match d’appui mémorable disputé à Sion contre Sierre II.

1948

Vouvry accueille l’Assemblée des délégués de l’AVF. Cet honneur lui sera à nouveau accordé en 1970.

1949

Jean Parchet est élu président et le restera pendant deux saisons. Robert Arlettaz, qui n’a pas quitté le comité, reprend la tête de la société en 1951.

1953

Cette année est marquée par un événement important : l’inauguration d’un nouveau terrain qui répond aux dernières exigences. C’est le résultat d’un long et très méritoire effort pour doter Vouvry d’un terrain de football moderne. Une grande et belle réalisation qui va être le témoin de tous les matchs du FC pendant presque 20 ans et qui continue, aujourd’hui encore, de rendre service pour les entraînements et les matchs amicaux.

1954

Willy Cornut est élu président. Robert Arlettaz reste secrétaire du comité et reprend à nouveau la présidence en juillet 1955..

1955

Après un brillant championnat, le FC est champion du groupe II de troisième ligue et obtient ainsi le droit de disputer les finales pour l’ascension en deuxième ligue.
Son adversaire est Sion II. Un match d’appui est nécessaire, chaque équipe ayant emporté la victoire à domicile. C’est finalement Sion II qui obtient le droit de jouer en deuxième ligue la saison 1955/1956.

1956

Les années se suivent, mais ne se ressemblent pas… Après avoir frôlé la relégation au terme de la saison 1955/1956, la société est contrainte de retirer son équipe du championnat de troisième ligue 1956/1957 en raison d’un effectif de joueurs insuffisant. L’équipe de juniors A est maintenue.

1957

Après 15 ans de dévouement (il n’a pourtant que 33 ans) à la cause du FC, Robert Arlettaz abandonne définitivement la présidence. Ses éminents services lui vaudront d’être nommé président d’honneur de la société. 
Bernard Vuadens, 18 ans, lui succède.
Une équipe d’actifs est à nouveau engagée en championnat de quatrième ligue 1957/1958.

1960

Le FC retrouve sa place en troisième ligue après des finales disputées contre Montana, Bagnes, Lalden et Evolène.

1965

Bernard Vuadens renonce à la présidence, mais il la retrouvera entre 1970 et 1972 et pour la saison 1980/1981. Il reste cependant membre du comité. 
Pour le remplacer, il est fait appel à Alphonse Dupont, un garçon qui a une expérience prolongée du football au niveau de l’élite et qui, en plus, a des idées bien arrêtées sur la façon de gérer et d’organiser une société sportive.
Le dynamisme des ces deux hommes va pousser la société à réaliser des choses importantes et à progresser rapidement. L’idée du stade St-Denis commence déjà à germer…

1968

Avec Gérald Foidevaux comme entraîneur-joueur (il fut également patron des sélections nationales juniors de l’ASF), Vouvry accède enfin à cette deuxième ligue qui s’est refusée à lui pendant 35 ans en battant le FC Savièse sur le terrain de FC Vernayaz.
L’événement provoqua une joie populaire extraordinaire, inoubliable pour ceux qui l’ont vécue. Pour la France il y a eu mai 68, pour Vouvry il y a eu (en toute modestie…) juin 68 !
Jamais plus les choses ne seront comme avant. 
Avec son premier titre de champion valaisan de troisième ligue et sa promotion dans l’élite valaisanne, le FC voit s’ouvrir devant lui des horizons nouveaux. L’appétit vient en mangeant… 

Création de l’Ecole de sports.

1969

Lancement de la première marche populaire Vouvry-Taney.

1970

L’idée d’un nouveau complexe sportif prend de plus en plus corps…
Alphonse Dupont, appelé à l’étranger pour des raisons professionnelles, redonne la présidence à Bernard Vuadens.
L’assemblée des délégués de l’AVF se tient à nouveau dans nos murs...

1971

Vouvry a l’honneur de voir l’un de ses enfants élu au Comité central de l’AVF. Paul Coppex y restera trois ans tout en donnant également le meilleur de lui-même au comité du FC ; il sera notamment vice-président de la société de 1972 à 1980, date à laquelle il passe la main et est élevé au rang de membre d’honneur.

1972

Dominique Dupont est élu président.
Bernard Vuadens est élu président d’honneur en reconnaissance des 15 ans de dévouement et sacrifices à la cause du FC.
Naissance et inauguration du stade St-Denis ! 
Sous la dynamique impulsion d’hommes de foi et d’action, un beau stade et un complexe sportif de grande classe ont en effet vu le jour. Grâce à la clairvoyance de ses autorités, la jeunesse de Vouvry dispose dorénavant d’un trésor inestimable pour son avenir. 
Des équipes réputées, l’OGC Nice, l’AS Monaco et même notre sélection nationale, viendront parfois fouler sa pelouse, dans le cadre d’un programme de préparation.

1973

Création du parcours VITA.

1974

Bernard Frochaux, prend en mains les destinées de l’équipe, après avoir fait ses premières armes d’entraîneur avec les juniors du club. Grâce à l’apport de quelques excellents nouveaux joueurs, l’équipe, qui a péniblement évité la relégation la saison précédente, est transformée. Elle va survoler le championnat 1973/1974 et obtenir le droit de disputer les finales pour l’ascension en première ligue !
Hélas, les choses iront moins bien lors d’un certain match d’appui contre Montreux au stade de Vidy… Ce jour-là, la pluie ajouta à la tristesse des cœurs tzinos. Mais la vie continue. Ce fut quand même une sacrée épopée !
Champions valaisans et vainqueurs de la coupe valaisanne, les juniors C participent à la poule finale des clubs romands qui se dispute à Fribourg ; le match est retransmis pour la première fois par la Télévision romande.

1978

Après 10 ans de présence ininterrompue en deuxième ligue, c’est l’accident ou plutôt la catastrophe. Retrouver la troisième ligue ne fait plaisir à personne et il n’est pas pensable d’accepter cette humiliation plus d’une saison…
Création d’une section de basketball féminin. La dimension « omnisports » du FC est définitivement consacrée… tout comme son ouverture d’esprit.

1979

L’honneur est sauf… nous réintégrons la deuxième ligue.

1980

Dominique Dupont abandonne la présidence. Bernard Vuadens la reprend une année. La présidence sera reprise en 1981 par Emilien Coppex qui deviendra le huitième président de la société depuis 1933.

1982

Nouvelle relégation en troisième ligue, d’autant plus inopportune que l’on tire déjà des plans pour la célébration des 50 ans de la société ! Qu’à cela ne tienne, nous essayerons de redresser la barre rapidement.

1983

Les festivités du cinquantième anniversaire connaissent un grand succès. Les nouveaux vestiaires et la buvette sont inaugurés.

1987

Le stade St-Denis est équipé de projecteurs qui permettront aux équipes du FC d’évoluer dorénavant en soirée également.

1991

Arrivée d’Olivier Tissières aux commandes de la première équipe. La une du FC retrouve la 2ème ligue au terme de la saison. Le président de l'époque est Jean-Michel Métayer.

1993

Le FC Vouvry fête son 60ème anniversaire avec une première équipe en 2ème ligue et une deuxième équipe en 5ème ligue.

1994

Relégation en troisième ligue pour la saison 1994/1995.

1996

Entraîné par un ancien joueur de la folle épopée de 74, Dédé Rinaldi, le FC connaît la relégation en quatrième ligue à la fin de la saison 1995/1996, au grand désespoir du président de l'époque, Jean-Paul Pellet. Le club manque de disparaître, mais c’est sans compter sur la passion d’anciens membres. Bernard Vuadens, Jean-Michel Métayer, Paul Coppex et Bernard Pignat, tous d'anciens présidents ou membres du comité, reprennent du service et s’attèlent à reconstruire la société. Ils nomment Fernando Jimenez, ancien joueur de LNB et nouvel habitant du village, à la tête de la première équipe. Alain Muster prend la charge de coach et masseur. Une politique visant à intégrer un maximum de joueurs du village est adoptée.

1997

La promotion en 3ème ligue est manquée de peu à l'issue de la saison 1996/1997. On remet l'ouvrage sur le métier.

1998

Vouvry retrouve enfin la troisième ligue à l’issue de la saison 1997/1998. Avec une équipe composée quasi exclusivement de jeunes tzinos, l’entraîneur Fernando Jimenez fait oublier les 2 saisons passées en 4ème ligue.

1999

Juste une année après avoir réussi son ascension en troisième ligue, le club connaît une nouvelle relégation en quatrième ligue.

2000

La Une connaît une année difficile et Fernando Jimenez ne termine pas la saison à la tête de l'équipe. Il sera remplacé par André Horvath, ancien joueur du club dans les années 80. La saison 2000/2001 n'est guère plus positive et le FC Vouvry végète en 4ème ligue.

2001

En proie à de gros problèmes de contingents, le FC Vouvry intègre une deuxième équipe composée exclusivement de joueurs issus du Kosovo. Quelques éléments viennent garnir la première équipe.

2002

La première équipe du FC, entraînée par Benito Coluccia, effectue un mauvais championnat en 4ème ligue, alors que la 2 connaît la promotion de 5ème en 4ème ligue. 2 équipes du FC Vouvry joueront en 4ème ligue lors de la saison 2002-2003.

2003

Une promotion vient réjouir l'année du 70ème du club. Le FC Vouvry II, toujours composé d'une majorité de joueurs kosovars, accède à la 3ème ligue. La première équipe, quant à elle, n'atteint que la 3ème place de son groupe et reste en 4ème ligue.

2006

La Une milite en 3ème ligue et obtient un honnête 7ème rang. La Deux, dirigée par Benito Coluccia, finit à la première place de son groupe en 4ème ligue. Elle manquera la promotion en raison d'une moins bonne différence de buts.

2008

Année noire s'il en est... la première équipe est reléguée de 3ème en 4ème ligue et la deux végète en 5ème, elle qui fut reléguée une année plus tôt. Le président de l'époque, Didier Stengel, renvoie la première équipe et place les joueurs de la Deux à sa place. Yvan Giroud devient président.

2009

La seule équipe active du FC est reléguée de 4ème en 5ème ligue. Par chance, une équipe se retire et Vouvry obtient le droit de s'aligner en 4ème ligue pour la saison 2009/2010.

2011

Le FC Vouvry termine la première partie du championnat seul en tête. A Noël 2010, avec 10 pts d'avance sur son dauphin, Vollèges, l'équipe de Benito Coluccia rêve d'un retour en troisième ligue. Malheureusement, un 2ème tour catastrophique place le FC ex-æquo avec Vollèges à la fin du championnat 2010/2011. Des matchs de barrages peuvent cependant permettre de maintenir une chance. Malheureusement, un FC Vouvry décimé par les absences s'incline contre Vétroz 2 et ne parvient pas à rejoindre l'échelon supérieur.

2012

Une année après avoir manqué d'un rien son retour en 3ème ligue, le FC Vouvry est relégué en 5ème ligue. Le départ de joueurs clé à la pause hivernale aura pesé lourd dans ce triste épisode. Benito Coluccia, qui aura tant donné, quitte le club.

2013

Le FC Vouvry fête son 80ème anniversaire et rejoint, par la même occasion, la 4ème ligue une année après l’avoir dramatiquement quittée. La saison 2012-2013 aura été quasi parfaite. En effet, sous la houlette de Freddy Darbellay, la première équipe du club aura comptabilisé 49 points en 18 rencontres (16 victoires, 1 match nul et 1 défaite). Le club compte cette année là quarante joueurs actifs et une septantaine de juniors, répartis dans 8 équipes. La première équipe est composée de très jeunes joueurs, dont de nombreux tzinos, et laisse augurer d'un avenir radieux...

2016

La première équipe du FC Vouvry,  effectue 2 saisons moyennes dans le championnat en 4ème ligue, son entraîneur René Chablais quittera le navire lors de la saison 2015-2016 après s'être sauvé de justesse de la relégation.

Le président Yvan Giroud donne sa démission après quelques années de bons et loyaux services.

2017

Après une première partie de saison moyenne 2016-2017 sans président et un club géré par quelques membres motivés, le 2ème tour s'annonce de bonne augure, Didier Stengel reprend la première équipe et un comité plus étoffé voit le jour sous la présidence de Armend Qestaj. 

affaire à suivre .....





copyright©fcvouvry2017
Créé avec Mozello - la façon la plus simple de créer un site Web.

 .